DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jour décisif pour l'avenir de l'Ulster

Vous lisez:

Jour décisif pour l'avenir de l'Ulster

Jour décisif pour l'avenir de l'Ulster
Taille du texte Aa Aa

Loyalistes et Républicains d’Irlande du Nord face à un ultimatum. Londres et Dublin font pression sur les deux camps pour qu’ils signent un accord sur la relance des institutions de l’Ulster. Depuis trois jours, leurs représentants sont réunis dans le château de Saint Andrews en Ecosse, pour des négociations qui peinent à aboutir. L’un des principaux points de discorde concerne la police nord irlandaise. Le révérend Ian Paisley, le chef du principal parti protestant met en garde.

‘‘Ceux qui veulent participer à un gouvernement démocratique doivent affirmer totalement et absolument qu’ils supportent la police à tous les niveaux. Nous devons les voir supporter la police’‘

Allusion au Sinn Fein de Gerry Adams. La vitrine politique de l’Ira craint que cette police reste sous contrôle britannique. Tony Blair s’impatiente. Il a affirmé que si aucun accord n‘était signé ce matin il présenterait un plan aux deux parties. Londres n’a aucune intention de repousser la date du 24 novembre pour conclure la relance des institutions multiconfessionnelles. Au pire, le Premier ministre britannique menace de reprendre l’administration directe de l’Irlande du Nord.