DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le représentant de l'Onu au Soudan persona non grata

Vous lisez:

Le représentant de l'Onu au Soudan persona non grata

Taille du texte Aa Aa

Le représentant de l’Onu, Jan Pronk a 72 heures pour quitter Khartoum, d’après l’agence officielle soudanaise, qui a cité le chef de la diplomatie. Le gouvernement lui reproche d’avoir évoqué des revers de l’armée soudanaise qui combattaient des rebelles au Darfour. Cette région de l’ouest du Soudan est en proie à un conflit meurtrier depuis 2003.

Le président soudanais Béchir s’oppose à l’envoi d’une force des Nations unies, décidé fin août par le Conseil de sécurité de l’Onu.

Combats et crise humanitaire ont fait 200 000 morts et plus de 2 millions de déplacés depuis 2003.
Un accord de paix signé en mai par Khartoum et une partie des rebelles est restée lettre morte.

Le régime soudanais est également accusé de
soutenir les djandjawid, des miliciens arabes, responsables de violences contre les populations noires au Darfour.