DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Hongrie célèbre divisée le soulèvement de 1956


monde

La Hongrie célèbre divisée le soulèvement de 1956

Malgré toute la force symbolique de ce drapeau troué, emblème du combat hongrois contre l’impérialisme soviétique, les commémorations de l’insurrection de Budapest n’ont donc pas réussi à faire oublier les divisions politiques du pays. C’est par le lever du drapeau aux couleurs nationales qu’ont commencé les cérémonies ce matin près du Parlement, emmenées par le président Laszlo Solyom et le Premier ministre Ferenc Gyurcsany.

Des roses blanches ont été déposées au pied du monument de marbre noir érigé en l’honneur des héros du 23 octobre 56. Plus d’une cinquantaine de délégations étrangères sont venues saluer cet évènement majeur de l’histoire de la démocratie sur le continent européen. 18 présidents ou chefs de gouvernement européens ont répondu présent.

Hommage unanime au combat désespéré des insurgés hongrois. En début d’après-midi, la “déclaration de la liberté 56” a été adoptée par le parlement. A cette occasion, le président de la Commission Européenne, Jose Manuel Barroso a rappellé que la révolution de 56 avait jeté les bases de l’Europe élargie d’aujourd’hui.

En fin de journée, une marche et un spectacle était organisés devant le parlement. Là-même ou les insurgés il y a cinquante ans ont bravé la police politique et les forces russes. La révolte manquée de Budapest, qui fit 2800 morts et généra une répression sans précédent, symbolise entre toutes la lutte pour la liberté et contre la tyrannie soviétique.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le dernier jour du ramadan marqué par un nouvel attentat en Irak.