DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hongrie: le Premier ministre reste en place malgré les émeutes

Vous lisez:

Hongrie: le Premier ministre reste en place malgré les émeutes

Taille du texte Aa Aa

Les violentes manifestations anti-gouvernementales de Budapest n’y ont rien changé: Ferenz Gyurcsany n’a pas l’intention de démissionner. Le Premier ministre hongrois, très contesté, joue la carte de la fermeté et accuse l’opposition d‘être à l’origine de ces incidents. “Les mots radicaux se sont transformés en actions radicales” a fustigé le chef du gouvernement accusant Viktor Orban, son adversaire malheureux aux législatives, de ne pas avoir accepté sa défaite. “Ils ont joué avec le feu et ont mis le feu à la nation” a-t-il lancé. Les rues de Budapest mardi matin lui donnaient raison.

Le 50ème anniversaire du soulèvement hongrois contre la domination soviétique a été gâché par les émeutes. Des manifestants violents, appartenant pour la plupart à l’extrème-droite, ont tout saccagé sur leur passage. Ils ont même réussi à s’emparer d’un char soviétique exposé pour les cérémonies avant de l’abandonner faute de carburant. Pour les disperser, canons à eau, gaz lacrymogènes et balles en caoutchouc. Bilan: 128 blessés dont 8 graves, une centaine d’interpellations et 800.000 euros de dégâts. En une nuit, Budapest a renoué avec la violence alors que l’unité était de rigueur.