DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La question basque fait ses premiers pas sur la scène européenne

Vous lisez:

La question basque fait ses premiers pas sur la scène européenne

Taille du texte Aa Aa

Ce mercredi, les eurodéputés doivent voter une résolution sur le processus de paix engagé par Madrid. Mais la tentative du chef du gouvernement socialiste espagnol de trouver une légitimité hors des frontières n’est pas gagnée, tant la question divise gauche et droite à Strasbourg. Graham Watson, président des Libéraux au Parlement Européen : “le gouvernement espagnol a tout-à-fait le droit de changer de direction, c’est un gouvernement démocratiquement élu, il a pris le parti d’essayer de négocier et de dialoguer avec l’ETA, et nous le soutenons, cela a marché pour le gouvernement britannique avec l’Irlande du nord, j’espère que cela fonctionnera aussi pour le peuple espagnol.”

En soutien aux conservateurs espagnols, contre tout dialogue avec l’ETA, la droite européenne ne votera pas cette résolution. Alain Lamassoure : “Les membres d’ETA à travers leur vitrine politique Batasana appuient très fortement la résolution présentée par le parti socialiste espagnol, en expliquant que ça serait une victoire de leur cause, à eux, la cause Batasuna, la cause basque, et ça serait le premier pas vers la fin de ce qu’ils appellent l’occupation espagnole et française du pays basque. Et donc, c’est naturellement un résultat qui ne nous conviendrait pas.”

Pour la droite espagnole, les changements nécessaires au sein de l’ETA n’ont pas été opérés, le parti populaire va déposer demain une résolution alternative. Mais pour Batasuna, la vitrine politique de l’ETA, ce débat est une aubaine… Plusieurs de ses membres comptent faire le déplacement à strasbourg.