DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un mur entre le Mexique et les Etats-Unis

Vous lisez:

Un mur entre le Mexique et les Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

Chaque année 1,2 millions de clandestins sont arrétés du coté américain de la frontière avec le Mexique, un chiffre stable depuis 10 ans malgré le renforcement incessant des contrôles. Ceux-ci n’ont eu pour effet que de repousser les immigrants vers les zones les plus désertiques et d’enrichir les passeurs: ils prennent 1300 euros par immigrant.
Une spirale à laquelle le Congres répond par la fortification de la frontiere avec le Mexique, et cela dans le cadre du renforcement de la sécurité nationale.

D’ici 2009, 1 120 km sur 3 140km de frontières seront fortifiés avec une barrière de haute technologie. Le financement du projet fait partie du budget global de sécurité intérieure, 27 milliards d’euros, 950 millions d’entre eux iront à la frontière. Un budget estimé trop petit pour ériger une muraille ultrasophistiquée, où des drones, des radars, des caméras infrarouge, et des détecteurs au sol doivent complèter une double barrière à barbelés. Et puis, il y a les difficultés dues à la géographie du territoire qu’elle doit traverser. Il faudra encore surmonter des obstacles juridiques: les tribus indiennes concernées et les écologistes s’y sont déjà opposés.

Mais il y a aussi le coté hautement politique du projet, qui en plus de déplaire au Mexique, fait grincer des dents aux USA. Cet élu d’Arizona, Raul Grijalva, dont le père est arrivé comme saisonnier aux Etats-Unis en 1945, n’approuve pas, loin de là : pour lui, le renforcement des frontières ne va apporter que plus de désespoir et de misère. L’immigration n’est qu’au 8eme rang des enjeux électoraux au niveau national, mais dans les états du sud-ouest, il se place bien plus haut sur l‘échelle.