DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"C'est chaud, mais ce ne sont pas les émeutes de l'an dernier".

Vous lisez:

"C'est chaud, mais ce ne sont pas les émeutes de l'an dernier".

Taille du texte Aa Aa

C’est ainsi qu’a résumé cette nuit un policier du département de Seine-Saint-Denis en France, un an après le début des violences urbaines qui ont marqué l’automne dernier. Des incidents entre jeunes et forces de l’ordre ont été signalés. Des jeunes qui ont jeté des cocktails molotov et incendié des voitures. Deux policiers municipaux auraient été blessés.

4000 policiers et gendarmes ont été mobilisés en renfort dans toute la France, dont une grande partie en région parisienne….
A Blanc-Mesnil hier soir, toujours en Seine-saint- Denis, deux autobus ont été incendiés par des hommes cagoulés. La mort à Clichy-sous-Bois en Seine-Saint-Denis de deux adolescents électrocutés le 27 octobre 2005 avait provoqué les premières émeutes dans les banlieues. Un millier de personnes ont participé hier à une marche silencieuse en leur mémoire.