DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielles : le Congo vit des heures historiques

Vous lisez:

Présidentielles : le Congo vit des heures historiques

Taille du texte Aa Aa

Les Congolais se sont déplacés, à l’image de Joseph Kabila, leur dirigeant, pour le second tour des présidentielles. Des présidentielles qui l’opposent à l’homme d’affaire et ancien chef de guerre Jean Pierre Bemba, et qui sont les premières élections libres depuis 41 ans. Des élections qui sont l’accomplissement du processus de paix engagé après la guerre qui pendant 5 ans, de 98 à 2003, a ensanglanté l’ex-Zaïre.

Et rien ne peut entamer la volonté des 25 millions d‘électeurs congolais, pas même la pluie : “Les gens vont voter dans ces conditions… Mais face à la détermination que nous avons, nous sommes quand même contents malgré la pluie, ce n’est pas la pluie qui peut nous arrêter.”

“On voudrait que ça soit une victoire pour le peuple par pour les individus, parce que la personne qui sera vainqueur ce sera le président de tout le monde ce ne sera pas le président d’une contrée ou le président de telle composante… c’est fini cette histoire de composante.”

Dans ce pays grand comme l’Europe occidentale, la violence est palpable. Ce dimanche deux personnes ont été tuées par la police, autour d’un bureau de vote du nord du pays. Ces élections sont suivies par près de 42 000 observateurs, et sous la surveillance de 80 000 policiers et de plus de 17 000 casques bleus.