DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La condamnation à mort de Saddam Hussein entérine les divisions confessionnelles de l'Irak

Vous lisez:

La condamnation à mort de Saddam Hussein entérine les divisions confessionnelles de l'Irak

Taille du texte Aa Aa

Dans le village chiite de Doujaïl où 148 habitants ont été exécutés, personne n’a oublié les meurtres de l’ancien dictateur irakien. La sentence a été accueillie avec émotion en hommage aux proches disparus mais aussi avec joie à l’image de ces deux hommes. “La pendaison de Saddam, la condamnation à mort de ce criminel, c’est une victoire pour nous et notre ville martyre”, affirme le premier. “Je suis content même si il aurait fallu le condamner 10 fois car nous avons tous des victimes dans nos familles”, déclare le second.

A Sadr City, fief des milices du chef radical chiite Moqtada Sadr, opposé aux forces américaines, des milliers de personnes sont descendues dans les rues. Elles ont bravé le couvre-feu imposé par les autorités pour fêter la condamnation à mort de l’ancien maître de Bagdad.

Le ton est tout autre à Tikrit, dans l’ancien bastion de Saddam Hussein. Ici, les habitants sont des nostalgiques de son régime. “Avec notre sang, avec notre âme, nous nous sacrifions pour toi, Saddam” scande la foule comme au plus fort de la dictature baasiste. “Saddam tu nous manques, Saddam il faut que tu reviennes”, affirme cet homme. Pour ces inconditionnels du raïs irakien, la sentence fait partie du complot ourdi selon eux par les Américains.