DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le vote des "chrétiens-conservateurs" essentiel pour les Républicains

Vous lisez:

Le vote des "chrétiens-conservateurs" essentiel pour les Républicains

Taille du texte Aa Aa

Aux Etats-Unis, on les appelle les chrétiens conservateurs. Ils constituent la base traditionnelle de l’electorat de droite, et certains états comme la Virginie sont des états clés. Ici le républicain Georges Allen a mené une campagne axée sur les valeurs fondamentales défendues par l’Amérique puritaine, dont le mariage hétérosexuel : “A mon sens, les habitants de Virginie sont très attachés à la défense des valeurs, notamment celle de la famille. En plus de mon nom, ils vont devoir se prononcer sur l’amendement pour la protection du mariage, et on va voir qui partage ces valeurs…”

Cet amendement autoriserait le mariage exclusivement entre un homme et une femme. Ici les posters de Allen cotoient partout les pancartes jaunes appelant à voter pour cet amendement. Les Républicains espèrent ainsi remobiliser une base dont ils ont expressément, besoin, mais fragilisée par les scandales, celui de Mark Foley, notamment. Ce représentant républicain a du démissionner pour avoir échangé des mails à caractère sexuels avec des lycéens. L’affaire aurait porté un coup au parti, mais le pasteur évangéliste Jerry Falwell n’est pas d’accord avec les sondages : “Je constate la préoccupation de nos pasteurs et des évangélistes de tout le pays sur ce qui se passe avec la justice, et au congrès lui même. Mais cela ne se traduit pas par de l’apathie. Je crois que les sondages ont tort, je crois vraiment que notre président va conserver les deux chambres”.

Les évangélistes, qui ne sont pas épargnés non plus. L’affaire Ted Haggard fait aussi grand bruit. Ce pasteur, président de l’association nationale des évangéliques a du lui aussi démissionner pour homosexualité et usage de stupéfiants… Il fera son mea culpa public, mais indirectement : une lettre lue par son successeur dans laquelle il reconnaitra s‘être “battu toute sa vie contre cette part sombre et répugnante de lui-même…”

57% des évangélistes soutiendraient les républicains. Feront-ils l’effort d’aller voter après avoir vu leurs valeurs baffouées par ceux-là même qui disent les défendre, c’est toute la question….