DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Condamnations internationales après la tuerie de Beit Hanoun

Vous lisez:

Condamnations internationales après la tuerie de Beit Hanoun

Taille du texte Aa Aa

L’artillerie israélienne a procédé au bombardement le plus meurtrier depuis 2002 dans la bande de Gaza. Dix-huit Palestiniens ont été tués à Beit Hanoun, parmi lesquels huit enfants et cinq femmes. Les obus ont chuté sur au moins cinq maisons de la ville.Les habitants de la région n’ont pas tardé à manifester leur colère.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a fermement condamné ce “massacre horrible et révoltant”. Le Premier ministre issu du Hamas Ismail Haniyeh a réclamé une réunion immédiate à l’ONU.Plus grave, les principaux mouvements islamistes appellent à la reprise des attentats suicide en Israel. Depuis la Syrie, le chef de file du Hamas Khaled Méchaal a promis de venger la mort des dix-huit civils. “ Notre condamnation ne sera pas verbale mais factuelle, la résistance va risposter”, a-t-il lancé lors d’une conférence de presse.

L’Etat hébreu avait entamé ces dernières heures une vaste opération au nord de Gaza pour faire cesser les tirs de roquettes vers Israel.Par ailleurs, l’armée israélienne a tué cinq autres Palestiniens, dont quatre activistes, près de Jénine en Cisjordanie et deux autres à Jabaliya, dans la bande de Gaza.

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert et son ministre de la Défense Amir Peretz ont exprimé leurs regrets après ces événements, en ordonnant une enquête. Parmi les autres réactions: l’Union européenne a jugé ces bombardements profondément choquants, Moscou s’est déclaré extrêmenemt préoccupé et Paris a condamné les tirs d’artillerie indiscriminés dans les zones habitées.