DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le départ de Rumsfeld ouvre la voie à un changement de politique en Irak

Vous lisez:

Le départ de Rumsfeld ouvre la voie à un changement de politique en Irak

Taille du texte Aa Aa

Après sa défaite aux élections de mi-mandat, George W. Bush a remplacé son ministre de la Défense, l’intransigeant Donald Rumsfeld, par l’ancien directeur de la CIA, Robert Gates. Je suis évidemment déçu par les résultats des élections. En tant que chef du parti républicain, j’en assume en grande partie la responsabilité. Il est maintenant de notre devoir d’aller de l’avant et de travailler avec les démocrates et les indépendants sur les problèmes que rencontre ce pays”, a expliqué le président américain.
L’un des problèmes majeurs des Etats-Unis, c’est l’enlisement de l’armée américaine en Irak. Donald Rumsfeld, déjà en poste le 11 septembre 2001, incarne l’engagement en Afghanistan puis en Irak. Deux dossiers sensibles que son successeur devra récupérer en tenant compte de la montée en puissance des démocrates.

“Les Etats-Unis sont en guerre en Irak et en Afghanistan. Nous nous battons contre le terrorisme mondial et faisons face à de sérieuses menaces concernant notre paix et notre sécurité. L’issue de ces conflits conditionnera notre monde pour les décennies à venir”, déclarait mercredi Robert Gates. Les démocrates avaient fait de ce scrutin un referendum sur l’Irak. La réponse des électeurs est on ne peut plus claire. La tâche de Robert Gates n’en sera que plus ardue.