DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une nouvelle constitution au Kirghizstan.

Vous lisez:

Une nouvelle constitution au Kirghizstan.

Taille du texte Aa Aa

Le Président Bakiev a signé la constitution, votée mercredi par le parlement. Une semaine de manifestations orchestrées par l’opposition et quelques minutes de violence ont conduit le président kirghize à accepter une limitation de ses pouvoirs.

Dans un discours à la nation, il dit avoir oeuvré pour la démocratie et avoir toujours cherché un consensus sur l‘épineuse question de la réforme de la constitution, et par dessus tout, avoir travaillé dans l’intérêt du peuple Kirghize.

Principale modification de la constitution : l

a désignation du premier ministre et du gouvernement.
Elle seront désormais confiées au parlement.
Le chef de l’Etat n’aura plus qu’un rôle consultatif.

Dans les rue de Bishkek la capitale, la fête qui a durée toute la nuit continue. Une manifestante se dit très heureuse que cette constitution ait été adoptée, mais surtout très heureuse que tout se soit déroulé pacifiquement.

C’est un revers pour le Président Bakiev, qui a certes perdu des pouvoirs, mais qui aura au moins conservé son fauteuil. En tout cas il pourra compter sur de nombreux partisans, qui ont déjà demandé la tenue d’un référendum, estimant que seul le peuple peut décider de l’avenir politique du Kirghizstan.

mais plusieurs questions
restent en suspend pour que ce pays d’Asie centrale se stabilise enfin.