DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le référendum sur l'indépendance de l'Ossétie du Sud est valide

Vous lisez:

Le référendum sur l'indépendance de l'Ossétie du Sud est valide

Taille du texte Aa Aa

Les habitants de l’Ossétie du Sud se prononcent sur leur indépendance vis-à-vis de la Géorgie. Ils doivent aussi choisir un président. Le sortant Edouard Kokoïty est favori. Ni le référendum ni le scrutin présidentiel ne sont reconnus par la communauté internationale. L’Union européenne et les Etats-Unis ne voient dans cette démarche qu’un risque de provoquer l’escalade dans la région. Le gouvernement géorgien parle en effet de “provocation”.

L’Ossétie du Sud, territoire caucasien du nord de la Géorgie, est d’ailleurs depuis longtemps source de conflits entre Tbilissi et Moscou. Après un bref conflit avec le pouvoir géorgien en 1992, elle a fait sécession et aspire à être rattachée à la Russie. Arrivé au pouvoir en 2003, le président géorgien Saakachvili a au contraire toujours fait du retour de cette région séparatiste dans le giron de la Géorgie une priorité. Un homme qui a fuit l’Ossétie du Sud dit “n’espérer qu’une chose, revenir dans sa région à condition qu’elle reste géorgien”. Mais pour la plupart des Ossètes du Sud, ce référendum n’est qu’une première étape sur la route de la Russie. “Dans un premier temps, réagit une femme, nous voulons l’indépendance mais ensuite, nous voulons faire partie intégrante de la fédération russe, car on en a marre de la Géorgie. On a eu beaucoup de victimes à cause d’elle”. La commission électorale de l’Ossétie du Sud a annoncé que le référendum était valide car plus de 50% des inscrits avaient voté. Mais les résultats ne devraient pas être connus avant lundi.