DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Référendum sur l'indépendance et élection présidentielle en Ossétie du Sud

Vous lisez:

Référendum sur l'indépendance et élection présidentielle en Ossétie du Sud

Taille du texte Aa Aa

Aucun des deux scrutins n’est reconnu par la communauté internationale, pas plus que l’indépendance proclamée de cette région séparatiste après la fin de la guerre civile en 1992. Pour cet étudiant ossète, ce scrutin est très important : “La république d’Ossétie du Sud est déjà indépendante. Ce que nous voulons c’est une reconnaissance de la communauté internationale. Lorsque elle aura reconnu notre indépendance, nous serons libre et nous serons protéger des menaces et de l’hostilité de la Géorgie”.

L’Ossétie du Sud est située dans les contreforts des montagnes du Caucase. La grande majorité des 70 000 habitants de cette république disposent d’un passeport russe ainsi que sud-ossète. Ils vivent grâce au soutien économique de la Russie. Beaucoup se disent favorables à un rattachement avec l’Ossetie du Nord, une république de la Fédération de Russie.

Ce référendum se tient dans un contexte d’extrême tension entre Moscou et Tbilissi. Les autorités géorgiennes ont dénoncé ce scrutin et le premier ministre géorgien a réaffirmé au micro d’EuroNews qu’il n’y avait pas d’autre choix qu’une solution pacifique au conflit.

“Les russes ont affirmé récemment que nous voulions déclarer la guerre. Mais si l’on étudie leurs discours et leurs actes, ce sont plutôt eux qui veulent la guerre. C’est pourquoi nous devons régler ce problème et éviter définitivement tout risque de guerre”.

Le gouvernement géorgien réclame notamment la démilitarisation de la région, où est déployée depuis 1992 une mission conjointe de maintien de la paix. Cette dernière est composée de forces russes, géorgiennes et aussi de troupes sud et nord ossètes.