DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Union Européenne s'interroge sur l'avenir de ses relations avec la Turquie.

Vous lisez:

L'Union Européenne s'interroge sur l'avenir de ses relations avec la Turquie.

Taille du texte Aa Aa

Un début de réponse se trouverait sur l‘île de Chypre. La présidence finlandaise essaye d‘éviter la crise grâce à un plan qui prévoit la reprise des échanges commerciaux entre le nord et le sud de Chypre. Les Chypriotes Turcs, au nord, doivent ouvrir leurs ports aux Chypriotes Grecs du sud, et donc par conséquent aux autres pays de l’UE.

Ce changement d’attitude serait une condition à la poursuite des négociations d’adhésion de la Turquie. Tout est question de volonté selon l’analyste Michael Emerson. Selon lui, “le problème de bonne volonté est largement du côté des Chypriotes Grecs. Leur responsabilité est d’aider les Chypriotes Turcs à se développer économiquement, à avoir des échanges, et à vivre normalement comme tous les autres pays européens.”

Les Etats membres attendent de la commission européenne, un rapport et une position claire, pour pouvoir travailler avant le sommet européen des 14 et 15 décembre. Entre temps le commissaire à l‘élargissement Olli Rehn et Ali Babacan le négociateur turc, auront peut être trouvé un début de solution à la crise.