DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Enlèvement de masse, morts par dizaines : les jours se suivent et se ressemblent

Vous lisez:

Enlèvement de masse, morts par dizaines : les jours se suivent et se ressemblent

Taille du texte Aa Aa

Des incertitudes demeurent au sujet de l’enlèvement collectif spectaculaire, et probablement à caractère confessionnel, qui s’est déroulé ce mardi matin à Bagdad, en Irak. Des hommes armés portant l’uniforme des commandos de la police ont emmené de force une centaine de personnes, employés ou visiteurs du ministère de l’Education supérieure. Un porte parole du gouvernement irakien parle quant à lui de cinquante otages tout au plus. Les informations divergent également sur le nombre de personnes relâchées, entre trois et vingt selon les sources.

Le ministère de l’Intérieur, qui a ordonné l’arrestation de cinq haut-gradés de la police, s’est défendu de tout lien avec les escadrons de la mort chiites, comme l’en ont récemment accusé la minorité sunnite et les forces américaines. Par ailleurs la violence est toujours aussi intense à travers le pays. A Ramadi, considéré comme un bastion des insurgés sunnites, un raid américain aurait fait au moins une trentaine de victimes, de source médicale.

Parmi les autres incidents de la journée, onze civils ont été tués à Mossoul, dans le nord. Onze autres ont été assassinés par des hommes armés à Baaqouba, au nord de Bagdad. Enfin dans la capitale, l’explosion d’une voiture piégée dans le marché de Chorja a fait dix morts et vingt-cinq blessés. Dans la nuit de lundi à mardi, une opération des forces spéciales irakiennes contre des milices dans le quartier chiite de Choula avait coûté la vie à six civils et fait treize blessés.