DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deutsche Boerse jette l'éponge pour le rachat d'Euronext,laissant le champ libre au NYSE

Vous lisez:

Deutsche Boerse jette l'éponge pour le rachat d'Euronext,laissant le champ libre au NYSE

Taille du texte Aa Aa

L’opérateur de la Bourse de Francfort, Deutsche Boerse a décidé de renoncer à ses projets de fusion avec Euronext, la plateforme boursière paneuropéenne, après un an de négociations infructueuses. Le patron de Deutsche Boerse Reto Francioni a lui-même annoncé la fin des discussions : “nous abandonnons le projet Euronext et nous allons nous reconcentrer sur les autres options qui s’offrent à nous. Je pense qu’il était temps de prendre cette décision et que c’est le bon moment. Nous regardons devant nous de façon tout à fait optimiste. Nous avons fait la somme des conditions auxquelles nous devions nous soumettre pour réaliser cette alliance. Mais il n’y a pas eu de réaction assez motivée, de la part des actionnaires, de la part d’Euronext. Après étude de cette situation et du contexte général actuel, nous avons décidé d’abandonner”.

Voici qui laisse donc pour l’instant le New York Stock Exchange en tête des bourses mondiales par la capitalisation boursières des actions qui y sont cotées. La fusion entre Deutsche Boerse et Euronext n’aurait d’ailleurs pas donné le leadership mondial à la nouvelle stucture mais la troisième et la deuxième en Europe derrière le London Stock Exchange : l’opérateur de la bourse de Londres avec lequel il fut également question de fusion, tour à tour de la part de Deutsche Boerse et d’Euronext.

Par ailleurs et à l’instar d’Euronext, sept grandes banques d’investissement ont l’intention de lancer l’an prochain une plateforme peneuropéenne de négociation d’actions. Les banques Citigroup, UBS, Credit Suisse, Deutsche Bank Goldman Sachs, Merrill Lynch et Morgan Stanley vont créer une nouvelle société avec une équipe de management indépendante pour développer cette plateforme.