DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ex-agent secret russe entre la vie et la mort

Vous lisez:

L'ex-agent secret russe entre la vie et la mort

Taille du texte Aa Aa

Les choses ne paraissent pas s’améliorer pour l’ex-agent secret russe apparemment victime d’une tentative d’empoisonnement. Hospitalisé à Londres, il a été placé en unité de soins intensifs. Ses reins sont gravement touchés. Son taux de globules blancs a dangereusement baissé.

Alexandre Litvinenko, la quarantaine, ex-lieutenant-colonel du FSB, issu de l’ex-KGB, très critique vis-à-vis du gouvernement de Vladimir Poutine, s’est senti mal le 1er novembre. Il venait de rencontrer dans un restaurant de la capitale britannique deux Russes, puis plus tard un Italien. Des informateurs, semble-t-il. D’après les médecins, il aurait été empoisonné au thallium, un des anciens composants de la mort-aux-rats. Ses chances de survie sont d’une sur deux. Scotland Yard effectue des tests toxicologiques.

Alexandre Litvinenko avait reçu l’asile politique en Grande-Bretagne en 2001 après avoir déjoué un complot présumé du FSB contre l’oligarque russe Boris Berezovski, résidant également au Royaume-Uni. Il s’intéressait par ailleurs de près au meurtre récent de la journaliste russe d’opposition Anna Politkovskaïa, abattue à Moscou le 7 Octobre. Il disait pouvoir révéler le nom des meurtriers.

Moscou était jusqu‘à présent resté muet. Jusqu‘à cette réaction officielle des services secrets russes : “Nous n’avons rien à voir avec ce qui est arrivé à Litvinenko. Les services secrets russes ne pratiquent plus depuis longtemps l’empoisonnement ou toute forme d’assassinat”.