DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Nasdaq fait une autre offre d'achat, rejetée par le London Stock Exchange

Vous lisez:

Le Nasdaq fait une autre offre d'achat, rejetée par le London Stock Exchange

Taille du texte Aa Aa

Le London Stock Exchange, la Bourse de Londres, rejette lundi la nouvelle offre de rachat de 2,7 milliards de livres sterling : 4 milliards d’euros, présentée par la bourse américaine Nasdaq : “l’offre est trop basse et ne prend pas en compte nos perspectives de croissance “ a déclaré le management de l’opérateur de la bourse de Londres, malgré le fait que la seconde offre du Nasdaq est sensiblement supérieure à la première, qui avait déjà été rejetée à cause de son montant jugé insuffisant.

Parmi les fusions-acquisitions du secteur boursier, en cours, hypothétique ou à venir : on notera que la fusion Nasdaq/LSE aurait donné naissance à la seconde plateforme mondiale, loin derrière l’entité formée par un autre américain : le New York Stock Exchange et la plateforme paneuropéenne Euronext qui sont tous deux sur le chemin de la fusion.

Malgré l’amélioration de sa première offre d’achat, la bourse Nasdaq qui est le premier actionnaire du London Stock Exchange avec 28,75% du capital fait donc encore chou blanc. Fera-t-il une autre offre ? Ce n’est pas impossible. En attendant, l’offre de lundi est inférieure au cours du LSE en bourse de Londres.

Depuis l’abandon de Deutsche Boerse, l’opérateur de la bourse de Francfort qui s’est retiré de la course au rachat de la plateforme européenne Euronext : l’horizon s’est dégagé pour le New York Stock Exchange qui devrait sauf coup de théâtre s’emparer d’Euronext. Cette future consolidation transatlantique pousse et va également pousser le Nasdaq à se repositionner vis-à-vis de la bourse de Londres. Mais pas à n’importe quel prix pour autant.