DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vers une réduction de 15% des quotas de pêche en eaux profondes

Vous lisez:

Vers une réduction de 15% des quotas de pêche en eaux profondes

Taille du texte Aa Aa

C’est en substance ce que devraient décider les états membres de l’Union, dont les ministres de la pêche sont réunis à Bruxelles en ce début de semaine. La Commission européenne, soucieuse de préserver les ressources des grands fonds européens, avait proposé de baisser ces quotas d’un tiers en 2007 puis d’encore un tiers en 2008.

Mais la France notamment, ainsi que l’Espagne, le Portugal et la Lituanie plaident pour une baisse plus douce… Entendu, semble dire la Présidence finlandaise de l’Union, qui pense obtenir un compromis plus favorable à l’industrie de la pêche et ne baisser les limites de captures que de 15% pour les espèces d’eaux profondes.

En ce qui concerne les espèces méditérranèennes, très appréciées des gastronomes européens, comme la sole ou le rouget, la Commission propose toute une série de mesures pour remédier à la surexploitation des espèces. Par exemple, la mise en place de contrôles électroniques des pêches en temps réel, idée pas vraiment populaire chez les pêcheurs… Mais surtout, pour Bruxelles, il faut agrandir les mailles des filets pour éviter de capturer des poissons trop jeunes.