DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Assassinat du ministre libanais de l'industrie

Vous lisez:

Assassinat du ministre libanais de l'industrie

Taille du texte Aa Aa

Le ministre libanais de l’industrie, Pierre Gemayel, a été abattu par des hommes armés, alors qu’il était au volant de sa voiture dans la banlieue nord de Beyrouth. Selon des témoins, les trois assaillants ont d’abord immobilisé son véhicule avant de faire feu, l’atteignant à la tête. Peu après l’attentat, l’armée libanaise s’est déployée en force dans la capitale.

Pierre Gemayel était ministre dans le gouvernement anti-syrien de Fouad Siniora depuis juillet 2005. Il avait pris part à la “révolution du Cèdre”, après la mort de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri, dans un attentat en février 2005. Pierre Gemayel, chrétien maronite, 34 ans, est l’héritier d’une famille d’hommes politiques. Il le fils de l’ancien président Amine Gemayel. En 1982 son oncle Bechir avait été président quelques jours seulement avant d‘être assassiné.

Ce meurtre intervient alors que le Liban est plongé dans une grave crise politique, exacerbée par la démission de six ministres pro-syriens. Il intervient aussi quelques heures avant l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU du projet de création du tribunal international qui doit juger les assassins de Rafic Hariri.

Saad Hariri, leader de la majorité parlementaire, accuse sans la nommer la Syrie, mais Damas condamne l’attentat. Paris constate que c’est une “nouvelle tentative de déstabilisation” du Liban, Londres se dit consterné, les Etats-Unis évoquent un “acte terroriste”.