DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le gouvernement libanais un peu plus affaibli par l'assassinat de Gemayel

Vous lisez:

Le gouvernement libanais un peu plus affaibli par l'assassinat de Gemayel

Taille du texte Aa Aa

Devant l’hôpital Saint Joseph où repose la dépouille de Pierre Gemayel, des milliers de personnes crient leur douleur et leur colère. L’assassinat du plus jeune député du Liban fragilise un peu plus Fouad Siniora. Le Premier ministre venait juste de défendre dans la matinée la légitimité de son gouvernement, malgré la démission il y a 10 jours des ministres pro-syriens. Ces ministres du Hezbollah et d’Amal ont claqué la porte, n’ayant pas obtenu un pouvoir de blocage au gouvernement. La majorité anti-syrienne les accuse de vouloir bloquer la création du tribunal spécial sur l’assassinat de Rafik Hariri.

Les partisans du Hezbollah, eux, sont invités à se tenir prêts à descendre dans les rues pour renverser le gouvernement Siniora si la majorité n’accroît pas la représentation pro-syrienne au sein d’un cabinet d’union nationale ou, à défaut, si elle refuse l’organisation de législatives anticipées.