DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les salariés de l'usine Volkswagen Forest croient à une fermeture pure et simple de l'usine

Vous lisez:

Les salariés de l'usine Volkswagen Forest croient à une fermeture pure et simple de l'usine

Taille du texte Aa Aa

Colère et consternation sont les sentiments que suscite la décision de Volkswagen de supprimer 4000 des 5.200 emplois de l’usine de Forest près de Bruxelles, sans parler des graves menaces qui pèsent sur les 10.000 salariés des sous-traitants belges du constructeur allemand et du manque d’information dans lequel ils sont tenus.

“Qu’on sache qu’est-ce qui va se passer dans le futur parce que nous on est sous-traitant, affirme un salarié, de toute façon on est quand même dehors, on est tous dehors, toute la société va fermer et voilà.” L’arrêt de la production de la Golf fabriquée à 200.000 unités dans l’usine de Forest signifie la suppression de 3500 à 4000 emplois, ne préservant que 1.500 emplois.

“Et les 1.500 c’est du cinéma, affirme un salarié maison, parce que l’année prochaine c’est fermé. Ça c’est pour qu’on soit calme et pour qu’on ne bouge pas parce qu’on se dit qu’avec 1500 y’en a toujours qui vont avoir l’espoir donc on ne va pas bouger”. Devant les grilles de l’usine les sifflets fusent mercredi quand les représentants syndicaux évoquent les 1.500 emplois préservés. Personne n’y croit. Mais face à la tragédie sociale qui se profile, la réponse des salariés est loin d‘être unitaire.