DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Mannesmann : Josef Ackerman, patron de la Deutsche Bank, ne sera pas condamné

Vous lisez:

Affaire Mannesmann : Josef Ackerman, patron de la Deutsche Bank, ne sera pas condamné

Taille du texte Aa Aa

Abandon des poursuites de la justice allemande contre Josef Ackerman, actuel patron de la Deutsche Bank, dans le cadre de l’affaire Mannesmann. Ackerman, pour éviter le risque d’une condamnation qui le contraindrait à démissionner de ses fonctions, devra verser à la justice la somme de 3,2 millions d’euros. La parquet de Düsseldorf a accepté d’abandonner les poursuites contre l’ensemble des prévenus. L’ancien patron de Mannesman Klaus Esser que l’on voit ici aux c^tés du patron de Vodafone au moment de la vente de Mannesmann à l’opérateur britannique devra verser quand à lui la somme de 1 million et demi d’euros.

L’affaire Mannesmann est actuellement rejugé par le tribunal après relaxe des accusés en première instance. Les prévenus sont accusés d’abus de confiance après que le conseil de surveillance de Mannesmann oú siégeait notamment Monsieur Ackermann avait décidé de verser pour 57 millions d’euros d’indemnités aux dirigeants du groupe allemand après la reprise de Mannesmann par Vodafone en 2000, alors qu’au début des négociations, les dirigants allemands avaient repoussé l’offre d’achat de l’opérateur britannique. Le tribunal considère que cet argent n‘était pas un bonus mais un cadeau.