DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Décès de l'ancien espion russe Alexandre Litvinenko

Vous lisez:

Décès de l'ancien espion russe Alexandre Litvinenko

Taille du texte Aa Aa

Alexandre Litvinenko est mort. L’ancien espion russe, opposant déclaré à Vladimir Poutine, avait été hospitalisé à Londres le 17 novembre dernier, alors qu’il était déjà très malade. Jusqu’aux derniers heures de sa vie, Litvinenko a affirmé avoir été empoisonné par les services secrets russes qu’il avait quitté en 2001. Les nombreux examens n’ont pas permis de déterminer précisément les causes de son état. On a d’abord parlé de thallium, un poison très puissant et inodore, souvent utilisé par les services secrets russes. Mais cette hypothèse a été écartée par les médecins britanniques.

Les premiers symptômes sont apparus le 1er novembre, après une journée au cours de laquelle Alexandre Litvinenko avait rencontré au moins trois personnes, notamment un mystérieux russe connu sous le pseudonyme de “Vladimir”.

Mais un toxicologue explique que l’ancien espion a pu être empoisonné plusieurs semaines avant l’apparition des premiers symptômes, à l’aide d’un produit devenu ensuite impossible à détecter dans son organisme.

Alexandre Litvinenko enquêtait depuis plusieurs semaines sur la mort de la journaliste Anna Politkovskaïa – un assassinat dont les circonstances ne sont toujours pas élucidées. Comme elle, il dénonçait vigoureusement la politique du président russe Vladimir Poutine en Tchétchénie.