DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Echec des dernières discussions EU-Turquie

Vous lisez:

Echec des dernières discussions EU-Turquie

Taille du texte Aa Aa

Les affaires ne peuvent pas se poursuivre normalement entre l’Union européenne et la Turquie… Déclaration de la Finlande après l‘échec en ce début de semaine des discussions entre Union et Turquie. Ankara campe sur son refus d’ouvrir ses ports aux bateaux chypriotes-grecs, condition à une poursuite normale de son processus d’adhésion à l’Union européenne.

Le ministre finlandais des Affaires étrangères a rencontré en Finlande son homologue turc Abdullah Gül, en vain : “Ce problème entre la Turquie et Chypre est un problème politique, ce n’est plus un problème technique, vous savez, tout le monde le sait. C’est un problème politique qui peut être résolu sous l‘égide de l’ONU et bien-sûr avec la bonne volonté de la Présidence finlandaise, ils ont tout fait et ils ont vraiment travaillé dur et nous apprécions leurs efforts”.

Erkki Tuomioja, le chef de la diplomatie finlandaise, s’est entretenu avec les deux parties, turque et chypriote, ce lundi matin, il n’a pu que constater un nouveau blocage. “Il va y avoir des conséquences, nous allons devoir discuter de ça et nous allons préparer des propositions pour le Conseil européen de décembre. Il est clair bien-sûr que les choses ne peuvent pas continuer comme cela mais la Turquie reste aussi un pays candidat”.

Les Finlandais ont donné à Ankara jusqu’au 6 décembre pour appliquer enfin le Protocole d’Union douanière et ouvrir ses ports et aéroports… Les ministres des Affaires étrangères de l’Union devraient se prononcer le 11 décembre en faveur d’un ralentissement des négociations d’adhésion.