DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Méfiance en Turquie à la veille du voyage du pape

Vous lisez:

Méfiance en Turquie à la veille du voyage du pape

Taille du texte Aa Aa

“Le voyage du pape en Turquie est un bon pas mais il n’est pas suffisant pour réparer la rancoeur des musulmans” : cette déclaration du plus haut dignitaire religieux turc à la veille de la visite de Benoît XVI donne une idée de la méfiance qui persiste dans le pays. Les propos du pape sur l’islam en septembre dernier n’ont pas encore été digérés par une partie des Turcs.

“Il a envoyé un message dur aux musulmans, pense cet homme. Je pense qu’il vient plutôt ici pour la confrontation”. “Nous vivons dans un pays où beaucoup de civilisations ont été accueillies, estime au contraire ce Turc. Nous considérons toutes les religions de la même manière, alors cette visite est bonne”. Sur la rive européenne d’Istanbul dimanche, entre 15.000 et 20.000 personnes ont protesté contre la venue du pape. Un nombre bien inférieur au million de manifestants que prévoyait le petit parti islamiste de la Félicité, organisateur du rassemblement.

De son côté, Benoît XVI a une nouvelle fois tenté d’apaiser la polémique lors de son homélie dimanche place Saint-Pierre. Il a transmis son “salut cordial au peuple turc, selon ses propres mots, et dit son amitié sincère pour la Turquie, son histoire et sa culture”. Autre signe d’apaisement, c’est confirmé : le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan rencontrera le pape à son arrivée à l’aéroport d’Ankara.