DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Litvinenko : la piste du polonium 210 passe chez l'opposant russe Berezovsky

Vous lisez:

Affaire Litvinenko : la piste du polonium 210 passe chez l'opposant russe Berezovsky

Taille du texte Aa Aa

La police britannique continue de remonter la piste du Polonium 210. Cette substance hautement radioactive est à l’origine de la mort à Londres de l’ancien espion russe Alexander Litvinenko. La piste passe notamment par les bureaux du milliardaire russe en exil Boris Berezovski. Rien d‘étonnant selon les proches de la victime, les deux hommes étaient amis et se voyaient tous les jours dans les bureaux du milliardaire dans le quartier de Mayfair, près de Hyde Park. Boris Berezovsky est l’une des bêtes noires du Kremlin.

Alexander Litvinenko a parlé pendant une quinzaine d’heures avec les autorités britanniques avant sa mort, de quoi les aider dans cette enquête de fourmi. Les traces de Polonium 210 ont jusqu‘à présent été retrouvées dans cinq endroits du centre de Londres ainsi que dans les deux hôpitaux où a été soigné la victime. Le bar et une chambre du Millenium Hotel, le restaurant de Sushis Itsu, un immeuble de bureau sur Grovenor Square, les bureaux de Berezovski et enfin le domicile de Litvinenko.

Le contact italien de l’ex-espion Mario Scaramella qui a été placé sous protection policière doit subir des tests tout comme quatre autres personnes pour vérifier qu’ils n’ont pas été affectés par les radiations. Alexander Litvinenko est mort jeudi dernier au terme de trois semaines d’une lente agonie. Opposant déclaré au président russe il a accusé celui-ci dans une lettre posthume d‘être responsable de sa mort.