DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'insécurité grandissante en Afghanistan, au centre du sommet de l'Otan

Vous lisez:

L'insécurité grandissante en Afghanistan, au centre du sommet de l'Otan

Taille du texte Aa Aa

L’Afghanistan au coeur des préoccupations de l’Alliance atlantique. Les Alliés ont connu l’année la plus sanglante sur le sol afghan depuis la chute des talibans en 2001. Hier encore, un attentat-suicide a ôté la vie à deux soldats canadiens. Sur la forme, l’Alliance atlantique s’affirme face à la Russie à travers son sommet qui s’ouvre aujourd’hui . Il est en effet organisé à Riga en Lettonie. C’est la première fois que l’Otan, dirigé par Jaap de Hoop Scheffer, réunit ses membres dans un pays qui a fait partie de l’Urss. L’Otan ayant été crée à l’origine dans le contexte de la guerre froide avec l’Union soviétique. “Une partie des Russes voient d’un mauvais oeil que ce sommet de l’Otan se déroule aux portes de la Russie”, a d’ailleurs déclaré le ministre russe de la défense.

Avant de se rendre à Riga pour le sommet cet après-midi, George W. Bush est arrivé dans un autre pays balte, membre de l’Otan, de l’Union Européenne et ancienne république soviétique : l’Estonie. Le président américain a rencontré son homologue estonien. Il devrait demander à certains Alliés de lever des restrictions pour redéployer davantage de militaires en Afghanistan afin de faire face à l’escalade de la violence.