DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une première hautement symbolique au Québec

Vous lisez:

Une première hautement symbolique au Québec

Taille du texte Aa Aa

Les habitants du Québec forment désormais une “nation”, mais – précision utile – “au sein d’un Canada uni”. C’est ce que spécifie la résolution adoptée à une large majorité lundi au Parlement canadien : elle a rassemblé 266 voix pour et 16 contre. Le texte a été présenté par le Premier ministre conservateur Stephen Harper pour couper l’herbe sous le pied aux indépendantistes du Bloc québécois, qui avaient déposé de leur côté une motion réclamant la pleine reconnaissance de la nation québécoise, sans faire référence à son appartenance au Canada. Cette première suscite néanmoins quelques inquiétudes pour l’unité du pays. Elle a aussi provoqué une démission au sein du gouvernement.

Pour Michael Chong, le ministre des Affaires intergouvernementales démissionnaire, “la reconnaissance des Québécois comme nation n’est rien de moins qu’une reconnaissance d’un nationalisme ethnique”. Pour Stephen Harper, ce geste tend à redorer son blason au Québec, qui représente un enjeu électoral important.