DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coup de froid sur Ankara

Vous lisez:

Coup de froid sur Ankara

Taille du texte Aa Aa

Bruxelles propose le gel partiel des négociations d’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne. La Commission européenne a recommandé ce mercredi la suspension de huit chapitres des pourparlers. Olli Rehn, commissaire européen à l’Elargissement: “Nous confirmons que ces négociations doivent continuer à un rythme moins soutenu. Le train n’aura pas d’accident. Mais il y a un ralentissement à cause des travaux plus loin sur les rails. Mais le train continue d’avancer”.

Les dossiers que Bruxelles recommande de geler concernent tous Chypre et sont capitaux puisqu’ils comportent le marché intérieur, la libre circulation des biens, le transport. La Turquie refuse toujours d’ouvrir ses ports et aéroports à Chypre. Il est difficile d’imaginer une sortie de crise avant la réunion des ministres européens des Affaires étrangères.

“La recommandation de la Commission est inacceptable”… La réaction du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, présent au sommet de l’Otan à Riga, en Lettonie, ne s’est pas faite attendre. De son côté, le Président français Jacques Chirac, présent lui aussi à Riga, a approuvé cette recommandation de gel partiel des négociations… Même réaction d’Angela Merkel, la Chancellière allemande : “Je crois que la proposition de la Commission est un signal fort comme quoi nous avons besoin que la Turquie accepte le protocole d’Ankara”.

Tony Blair, le Premier ministre britannique, n’apprécie en revanche pas la recommandation de Bruxelles : “En ce moment précis, envoyer un mauvais signal à la Turquie serait une erreur sérieuse à long terme pour l’Union Européenne”. On saura si les 25 suivent la recommandation de la Commission européenne à l’issue de leur réunion le 11 décembre prochain.