DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'affaire Camarate relancée au Portugal.


monde

L'affaire Camarate relancée au Portugal.

Presque vint-six ans après la mort du premier ministre Francisco Sa Carneiro dans un crash d’avion sur le quartier Camarate à Lisbonne, l’avocat des familles des victimes va déposer une plainte devant la Cour européenne des droits de l’homme. Au Portugal cette affaire est désormais prescrite, alors que subsistent des suspicions d’attentat.

Aujourd’hui l’hebdomadaire Focus fait sa une avec le témoignage de José Esteves, ex agent de sécurité du parti centre droit CDS, qui affirme, maintenant qu’il ne peut plus être poursuivi : “ c’est moi qui ai fabriqué la bombe”. Selon lui le but était de faire peur au général Soares Carneiro, alors candidat à la présidence. Mais la bombe aurait été manipulée pour faire plus de dégâts, et c’est le premier ministre, son chef de cabinet, le ministre de la défense, et leurs épouses qui ont pris l’avion. Depuis le crash, huit enquêtes parlementaires se sont succédées, certaines évoquaient un attentat, d’autres un accident. Mais il n’y a pas eu de procès. Par cette plainte contre le Portugal devant la cour européenne des droits de l’homme, l’avocat des familles veut faire condamner le régime post-révolution pour manquement grave des institutions.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

France : Sarkozy confirme sa candidature