DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le pape soutient l'entrée de la Turquie dans l'UE

Vous lisez:

Le pape soutient l'entrée de la Turquie dans l'UE

Taille du texte Aa Aa

La première journée de Benoît XVI en Turquie marquée par une volonté d’apaisement. D’abord de la part de Recep Tayyip Erdogan. Le Premier ministre turc a en effet accueilli en personne le pape à sa descente d’avion. Un geste important alors que cette visite suscite l’hostilité d’une partie de la population, majoritairement musulmane. Les propos tenus par Benoît XVI en septembre dernier à Ratisbonne, en Allemagne, sont encore dans bien des mémoires. Il avait mis en cause les risques de violence au sein de l’islam.

De son côté, Benoît XVI a lui aussi immédiatement joué la carte de la réconciliation en se prononçant en faveur de l’adhésion d’Ankara à l’Union européenne. Un revirement spectaculaire. Il s’y était opposé en 2004, quand il n‘était encore que cardinal.

Le pape s’est également entretenu avec Ali Bardakoglu, le directeur des Affaires religieuses au sein du gouvernement turc. Les deux hommes se sont serré la main et ont échangé des cadeaux avant de s’entretenir sur l’importance du dialogue interreligieux.

Dans le même temps une poignée de personnes appartenant à des mouvances islamistes et nationalistes ont manifesté sous la surveillance étroite de la police anti-émeute. Ces protestations font suite à celles qui ont rassemblé environ 25.000 personnes dimanche à Istanbul. C’est justement à Istanbul que doit se rendre aujourd’hui Benoît XVI pour y s’entretenir avec le patriarche orthodoxe Bartholomée I sur le rapprochement entre les deux Eglises.