DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Airbus A350 : financement en discussion

Vous lisez:

Airbus A350 : financement en discussion

Taille du texte Aa Aa

Le financement de l’A350 : Airbus mène des discussions avec les pays européens partenaires de l’avionneur mais aucune décision n’a été prise concernant leur contribution au financement du programme a affirmé Louis Gallois co-président d’EADS et président d’Airbus, en présentant le futur modèle d’Airbus.

“Le lancement d’un nouveau produit, dit Louis Gallois, c’est comme un nouvel enfant qui rejoint la famille. et vous allez voir que ce ne n’est pas qu’un enfant, mais des enfants. C’est un symbole pour l’avenir. C’est bien de cela qu’il s’agit avec l’airbus A350 XWB.”

L’A350 ne sera prêt qu’en 2013 alors que son grand concurrent : le Dreamliner de Boeing, le 787, sera déjà livré en 2008. 100 commandes pour l’A350 et 432 pour le 787 de Boeing. Même s’il a été décidé, on ne connaît pas la forme que prendra le financement de l’Airbus A350. Prendra-t-il la forme d’aides remboursables : une formule contestée par les Etats Unis devant l’OMC : l’organisation mondiale du commerce ? En tous cas du côté des syndicats d’Airbus à Toulouse, l’attente est grande concernant l’A350.

“Impérativement, il faut qu’on lance cet avion, affirme Julien Talavan. Il faut que nos actionnaires aillent de l’avant, qu’ils soient capables d’investir – ils ont ramassé beaucoup d’argent ces derniers temps avec le succès que nous avons eu; il faut aujourd’hui que nous lancions cet avion à tout prix”.

L’avion qui doit concurrencer le Dreamliner de Boeing, sera à la fois financé par des moyens internes et externes. Louis Gallois a rappelé que sur un coût initial de 10 milliards s’euros, 1,8 milliard d’euros seront confiés à des partenaires, hors actionnaires, cette somme représentant la moitié du coût des travaux de structure de l’A350 XWB.