DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Funérailles sous tension à Beyrouth

Vous lisez:

Funérailles sous tension à Beyrouth

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de partisans de l’opposition libanaise ont assisté aux obsèques du jeune chiite tué dimanche en marge de manifestations. La foule, criant des slogans hostiles au gouvernement, a accompagné le cercueil jusqu‘à un cimetière de la banlieue sud chiite de la capitale.

Ahmad Mahmoud, 20 ans, a été tué au cours d’affrontements qui se sont répétés dans la nuit de lundi à mardi entre les partisans du gouvernement anti-syrien et les partisans de l’opposition. Des violences suivies d’appel au calme de responsables politiques et religieux, alors que ressurgit le spectre de la guerre civile.

Pour l’heure, le mouvement de protestation se concentre autour d’un sit-in face au palais du gouvernement. Depuis cinq jours, des milliers de manifestants campent devant le Grand Sérail pour réclamer la démission du gouvernement de Fouad Siniora. Mais le premier ministre libanais tient bon et a répété à plusieurs reprises qu’il ne céderait pas. “Il n’y a pas d’autre solution que le dialogue, a t-il déclaré aujourd’hui. Sinon notre pays deviendra un lieu de conflit pour différentes factions”. Tandis que l’armée reste massivement déployée dans la capitale libanaise, les efforts diplomatiques se poursuivent mais restent vains pour tenter de trouver une issue à la crise.