DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban, le bras de fer continue

Vous lisez:

Liban, le bras de fer continue

Taille du texte Aa Aa

Douleur et recueillement à Beyrouth après la mort du manifestant chiite pro-syrien tué dimanche. Ahmed Ali Mahmoud, 20 ans, a été abbatu d’une balle dans le dos alors qu’il rentrait chez lui après un rassemblement anti-gouvernemental. La dépouille de la victime, enveloppée dans le drapeau libanais, a été transportée lundi soir sur les lieux du sit-in, où les manifestants lui ont
rendu hommage pendant une heure. De grandes funérailles sont prévues ce mardi.

Le climat reste tendu dans la capitale libanaise. Fouad Siniora refuse toujours de démissionner malgré la pression de l’opposition. Le Premier ministre a reçu hier ses propres partisans et lancé un avertissement à ses adversaires : “Il y a d’autres groupes qui peuvent mobiliser beaucoup de personnes dans les rues, mais ce n’est pas la compétition du plus grand nombre et ce n’est pas la bonne façon de communiquer”.

L’armée s’est déployée en force à Beyrouth hier et est notamment intervenu avec force pour mettre un terme à de accrochages survenus dans plusieurs quartiers.