DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Toujours pas de consensus sur le nucléaire iranien

Vous lisez:

Toujours pas de consensus sur le nucléaire iranien

Taille du texte Aa Aa

Réunis ce mardi à Paris, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (Russie, Chine, Etats-Unis, France et Grande-Bretagne) et l’Allemagne ne sont pas parvenus à s’accorder sur d‘éventuelles sanctions infligeables à Téhéran s’il poursuit son programme nucléaire. Le chef de la diplomatie française, Philippe Douste-Blazy déclarait avant la réunion : “De l’unité de la communauté internationale dépend l’efficacité de cette résolution”. Unité qui fait visiblement défaut. Le texte élaboré par les Européens est trop frileux pour Washington, trop rigoureux pour le chef de la diplomatie russe.

Sergueï Lavrov accepte de “soutenir les propositions qui visent à ne pas permettre l’approvisionnement de l’Iran en technologies, matèriels et services relatifs à l’enichissement d’uranium”. Mais Moscou, tout comme Pékin, refuse par exemple d’imposer des sanctions individuelles aux Iraniens liés aux activités nucléaires.

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a lui mis en garde la communauté internationale en cas “d’acte hostile” qui mettrait en cause “le droit de la nation iranienne au nucléaire”.