DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ankara propose d'ouvrir un port et un aéroport pendant un an à Chypre


monde

Ankara propose d'ouvrir un port et un aéroport pendant un an à Chypre

L’Union Européenne prend acte de la proposition turque mais Chypre la rejette. La présidence finlandaise de l’Union a déclaré que le geste d’Ankara était positif et que s’il était sans condition, il allait probablement influencer les négociations sur l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne.

Ankara a en effet proposé d’ouvrir pendant un an un port et un aéroport aux navires et avions chypriotes grecs. Selon les médias turcs, cette initiative serait assortie de conditions: la reprise du commerce direct entre l’Union et le port chypriote turc de Famagouste et d’autre part l’ouverture de l’aéroport chypriote turc d’Ercan.

Jose Manuel Barroso, président de la Commission : “J’espère que nous aurons prochainement ces clarifications sur le sens exact de ce pas annoncé maintenant par le gouvernement turc. Si ce pas se confirme c’est évidemment un pas très important dans le sens de l’implémentation complète du protocole d’Ankara. Et a ce titre je salue ce pas du gouvernement turc”.

Les Turcs auraient-ils enfin entendu les appels de L’union Européenne à enfin appliquer ce protocole douanier à Chypre ? Le geste, s’il est limité, est un signal envoyé aux 25 à quelques jours de leur décision… Les avis restent partagés mais Bruxelles a recommandé une suspension partielle des discussions. Quant à Chypre, elle a rejeté en bloc la proposition turque. La présidence finlandaise espère obtenir dès lundi un consensus sur la question lors de la réunion des ministres européens des Affaires Etrangères.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Manifestations à Beyrouth