DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Holocauste: deux visions s'affrontent à Berlin et Téhéran

Vous lisez:

Holocauste: deux visions s'affrontent à Berlin et Téhéran

Taille du texte Aa Aa

“Donner la chance à des chercheurs de donner leur point de vue sur un phénomène historique”: c’est l’intitulé de la conférence très controversée sur l’Holocauste qui s’est ouverte lundi à Téhéran. Pendant deux jours, révisionnistes et négationistes de 30 pays sont invités à exposer leurs théories et leurs travaux.

Manouchehr Mottaki, le chef de la diplomatie iranienne a donné le ton. L’holocauste est un mythe dit-il utilisé par Israël pour justifier la création de l’Etat hébreu: “Le régime sioniste a conscience que si l’interprétation classique de l’Holocauste est mise en question, l’essence et l’identité du régime sioniste seront mises en question.”

Au même moment à Berlin, une autre conférence sur l’holocauste rassemble de nombreux historiens. La plupart affirme que ceux qui nient le génocide ont pour objectif de détourner l’attention. C’est la théorie du directeur du centre des études iraniennes à l’Université de Tel Aviv, David Menashri: “ Le principal objectif d’Ahmadinejad est d’obtenir des armes nucléaires pour l’Iran et la puissance nucléaire. Il pense probablement que si nous étions contre les juifs, le monde serait tolérant.”

La plupart des historiens du IIIème Reich estiment qu’environ 6 millions de juifs ont été exterminés. La négation de ce massacre organisé pendant la Deuxième Guerre mondiale est sanctionné dans de nombreux pays européens.