DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

25 ans après, la Pologne commémore la loi martiale

Vous lisez:

25 ans après, la Pologne commémore la loi martiale

Taille du texte Aa Aa

Le président Lech Kachinsky a déposé une gerbe au pied d’un monument en l’honneur de Solidarité, le premier syndicat indépendant du bloc soviétique. Expositions, spectacles de rue… Ces jeunes déguisés en policiers anti-émeute du régime communiste de l‘époque, veulent se souvenir d’un évènement sur lequel les polonais restent partagés : coup de force contre la démocratie en marche pour les uns, moindre mal pour éviter l’entrée de l’armée rouge pour les autres.

Dans la nuit du 12 au 13 décembre 1981, le général Jaruzelski, le Premier ministre polonais, décrétait la loi martiale pour mettre un terme aux activités de Solidarité, né 16 mois plutôt des grèves des chantiers navals de Gdansk, et qui comptait alors 10.000 membres. Frontières bloquées, circulation interdite, couvre- feu, c’est tout le pays qui fut paralysé, des centaines de militants arrêtés, à commencer par leur chef charismatique, l‘électricien Lech Walesa.