DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Angela Merkel d'accord avec la fermeté sur le dossier turc

Vous lisez:

Angela Merkel d'accord avec la fermeté sur le dossier turc

Taille du texte Aa Aa

La chancelière allemande distribue des bons points à la présidence de l’Union européenne avant de prendre en mains cette charge le 1er janvier. Dans un discours préparatoire devant le Bundestag, Angela Merkel a approuvé la fermeté à l‘égard de la Turquie, indiquant qu’Ankara devait maintenant remplir toutes ses promesses. Son parti, la CDU, reste partisan d’un “partenariat privilégié” avec la Turquie. Angela Merkel a cité “l’Ukraine comme exemple de bon partenariat. C’est pour cela que nous avons besoin d’une politique de voisinage attractive et durable, a-t-elle expliqué, grâce à laquelle l’Union européenne peut s’approcher des pays qui ne peuvent pas devenir membres”.

L’opposition estime que la politique de la grande coalition, formée par les conservateurs et les sociaux-démocrates, vis-à-vis de la Turquie est incohérente. “Que le ministre des Affaires étrangères rappelle à l’ordre sa propre chancelière sur la politique concernant la Turquie, a accusé Guido Westerwelle, le chef des Libéraux, et qu’ensuite, ce même ministre se fasse critiquer par le chef du groupe parlementaire chrétien-démocrate, c’est quelque chose qui viole les règles d’or de la politique étrangère et européenne de l’Allemagne”. La chancelière allemande a aussi affirmé que les Européens commettraient une “erreur historique” s’ils n’arrivaient pas à préserver la substance de la Constitution européenne.