DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'élargissement de l'Union en question au sommet de Bruxelles

Vous lisez:

L'élargissement de l'Union en question au sommet de Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

La capacité d’absorption de l’Union européenne sera au coeur du sommet de Bruxelles jeudi et vendredi. Lundi, les 25 ont décidé de mettre de côté le dossier turc. Les négociations d’adhésion d’Ankara sont gelées. Huit des trente cinq chapitres qui jalonnent le processus sont suspendus. Le cas turc va pousser les 25 à réfléchir plus globalement sur la situation de l’Union européenne et sa stratégie générale d‘élargissement, sur les plans politiques, économiques et institutionnels. Cela implique aussi que l’UE trouve une solution à l’impasse institutionnelle provoquée par les non français et néerlandais au référendum sur la Constitution européenne.

Le projet de conclusion du sommet stipule que l’UE doit éviter de fixer des dates pour les adhésions. Et ce pour ne pas se retrouver dans la situation bancale connue aujourd’hui avec la Roumanie et la Bulgarie. Les 25 leur avaient promis d’entrer en 2007 ou 2008, mais vu leurs lacunes importantes dans certains domaines clefs, ces deux pays entreront dans l’Union au 1er janvier sous surveillance. La Croatie est appelée à devenir le 28è Etat membre autour de 2010. Bruxelles craint que l’adoption de nouvelles règles n’effraient les autres pays notamment ceux des Balkans qui sont nombreux à frapper à la porte de l’Europe.