DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sur les traces de "l'étrangleur du Suffolk"

Vous lisez:

Sur les traces de "l'étrangleur du Suffolk"

Taille du texte Aa Aa

“L’Etrangleur du Suffolk”, c’est ainsi que la presse locale a surnommé le possible tueur en série qui terrorise Ipswich. A la nuit tombée, les rues de cette ville de l’est de l’Angleterre sont désormais quasiment désertes. Au total, cinq corps dénudés ont été retrouvés. L’hypothèse du meurtrier en série est toujours privilégiée au vue des similitudes entre les cinq affaires, mais non confirmée. Les victimes sont toutes des prostituées. La police a implicitement confirmé que les deux derniers cadavres trouvés étaient ceux de deux jeunes femmes portées disparues, Annette Nicholls et Paula Clenell.

Lou, était une amie de Paula, elle serait la dernière à l’avoir vue : “La dernière fois que j’ai parlé à Paula, c‘était samedi soir, nous sommes sorties travailler ensemble et nous avons eu un client en même temps , donc je n’ai pas pu relever le numéro de la plaque d’immatriculation”. A la recherche d’indices, la police continue de passer au peigne fin le périmètre où les corps ont été découverts. Elle reste discrète sur les détails de l’enquête. Une enquête, qui mobilise plus de 150 personnes, c’est la plus importante jamais menée par la police du comté du Suffolk.