DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise autour du processus de paix au Pays Basque

Vous lisez:

Crise autour du processus de paix au Pays Basque

Taille du texte Aa Aa

Le processus de paix au Pays Basque serait-il au point mort ? Cela ne fait pas de doute, du moins aux yeux de ces manifestants. Répondant à l’appel de Batasuna, la vitrine politique de l’Eta, vitrine politique illégale, ils ont manifesté à Bilbao. Arnaldo Otegi porte-parole de Batasuna dénonce une forme d’entente entre Madrid et le PNB actuellement au pouvoir au Pays Basque : “De la part du Parti Nationaliste Basque, de la part de la droite basque, il y a une tentative depuis déjà un certain temps d’essayer de reconstruire tous les ponts et les alliances avec le Parti Socialiste au pouvoir à Madrid. Cela ne nous surprend pas, parce qu’ils partagent un projet qui rend irréalisable le processus de paix, mais aussi parce qu’il est évident que la droite basque et la sociale démocratie espagnole sont d’accord sur le même modèle social pour ce pays”.

Actuellement au sommet européen de Bruxelles, le Premier ministre espagnol, José Luis Zapatero, n’a pas tardé à réagir : “Ce qui serait souhaitable, c’est que tous ceux qui passent leur journée à parler des difficultés et de l’impasse du processus de paix travaillent aussi en faveur du processus de paix. Cela serait beaucoup plus positif”.

Des signes de cette crise ont ponctué les mois d’octobre et novembre. Des violences par exemple ou l’arrestation par les polices françaises et espagnoles dans le centre de la France de trois ressortissants de l’Eta soupçonnés d‘être à l’origine d’un vol d’armes dans le département du Gard.