DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tony Blair entendu dans une affaire de financement douteux du parti travailliste et de titres de Lords

Vous lisez:

Tony Blair entendu dans une affaire de financement douteux du parti travailliste et de titres de Lords

Taille du texte Aa Aa

Il était en retard pour le début du sommet européen à Bruxelles. Tony Blair a été retenu à Londres. Le premier ministre britannique a été entendu par la police comme témoin à Downing Street dans le cadre d’une enquête sur le financement douteux de son mouvement, le parti travailliste. Les policiers ont ouvert une enquête après des accusations du Parti national écossais selon lesquelles Tony Blair aurait proposé à 4 riches hommes d’affaires de siéger comme pairs à la Chambre des Lords en échange de “prêts” pour renflouer les caisses du parti travailliste.

Un député du Parti national écossais explique ses griefs à l’encontre de Tony Blair : “Je suis sur que les conseillers de Downing Street ont dit qu’il s’agissait seulement d’une conversation tranquille pour le premier ministre. Mais nous devons tous nous souvenir qu’il s’agit d’un cas sans précédent. C’est le premier premier ministre de ce pays qui a été interrogé dans le cadre d’une enquête criminelle conduite par la police. Une enquête où la seule personne pouvant attribuer des titres de lords ou honorifiques est le premier ministre lui-même”.

Les prêts ne sont pas illégaux en eux-mêmes mais un texte de loi de 1925 interdit de vendre des titres et honneurs officiels. Le parti conservateur est également visé par une enquête similaire. Tony Blair a reconnu l’existence de ses prêts mais il dément farouchement toute idée de malversation ayant conduit à l’achat de titres de Lords.