DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nigéria : la bataille du pétrole fait rage

Vous lisez:

Nigéria : la bataille du pétrole fait rage

Taille du texte Aa Aa

Les attaques armées se sont multipliées ces derniers jours dans le sud du Nigéria contre les compagnies occidentales. Celles-ci opèrent dans le Delta du Niger, où se concentrent les réserves d’or noir du pays, autour de la grande ville de Port-Harcourt.
Ce jeudi, deux attaques ont eu lieu. L’une a visé un site du groupe français Total, à Obagi. Trois policiers qui gardaient l’installation ont été tués. L’autre a touché une station de pompage de la compagnie italienne Agip, à Tebidaba.
De son côté, l’anglo-néerlandaise Shell a commencé à déplacer les familles de ses employés pour les mettre à l’abri. Lundi, deux voitures piégées avaient explosées, dont l’une devant un de ses sites. Revendiqués par un groupe armé, le Mouvement d‘émancipation du Delta du Niger, ces attentats n’avaient cependant pas fait de victimes.
Le Nigéria perd pratiquemment un quart de sa production du fait de ces violences récurrentes.