DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gaz : risque d'approvisionnement perturbé en Europe

Vous lisez:

Gaz : risque d'approvisionnement perturbé en Europe

Taille du texte Aa Aa

Gazprom tire la sonnette d’alarme : l’approvisionnement en gaz de ses clients européens pourrait être perturbé. Les négociations avec le Bélarus au sujet des tarifs du gaz sont dans l’impasse. Le Bélarus, par ou transite le gaz, a répondu niet à la hausse du prix, de 47 dollars à 110 dollars, 75 à 80 en liquide, le reste en actions du réseau local de gazoducs.

Les explications de Sergueï Koupryianov, porte-parole de Gazprom : “ Le calcul est simple : multipliez 75 dollars par 20 millions de mètres cubes. Le Bélarus déboursera 1 milliard et demi. Mais Gazprom devra payer le transit de ses exportations via le réseau bélarus, soit 2 milliards et demi de dollars. Conclusion : le Bélarus achète du gaz pour rien et fait même un bénéfice d’un milliard”.

Faute d’un accord avant le 1er janvier, Gazprom coupera les robinets au Bélarus mais livrera l’Europe. Le vice-Premier ministre bélarus : “ Si je n’obtiens pas de contrat sur les livraisons de gaz dans le pays, Gazprom n’obtiendra pas d’accord sur les opérations de transit. Je vous rappelle que 44 milliards de mètres cubes de gaz passent par le Belarus”.

Aujourd’hui, la Pologne, l’Allemagne et la Lithuanie sont menacées. 20 pour cent des exportations de Gazprom passent par le Belarus, 80 pour cents par l’Ukraine. Un conflit similaire a opposé Gazprom à l’Ukraine début 2006. Le géant russe contrôle désormais une partie du marché ukrainien de la distribution.