DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Alitalia : Rome pose des conditions drastiques aux repreneurs

Vous lisez:

Alitalia : Rome pose des conditions drastiques aux repreneurs

Taille du texte Aa Aa

L’Etat italien a officiellement lancé un appel d’offres pour le rachat et la privatisation de la compagnie aérienne. Rome prévoit de céder la totalité de sa participation, soit 49,9%. Le repreneur devra préciser la part qu’il entend racheter dans une fourchette comprise entre 30,1% et 49,9%. Ce qui oblige, selon la loi italienne, l’acquéreur à lancer une OPA sur l’ensemble du capital. Dans son appel d’offre, le gouvernement Prodi demande aux repreneurs de garantir l’assainissement, le développement et la relance de l’entreprise et des engagements sur la sauvegarde de l’identité italienne… De quoi décourager plus d’un candidat ! Alitalia se trouve depuis des années en grande difficultés financières, ayant perdu plus de 3 milliards d’euros ces trois dernières années.