DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Le Bélarus ne cèdera pas au chantage gazier de la Russie"

Vous lisez:

"Le Bélarus ne cèdera pas au chantage gazier de la Russie"

Taille du texte Aa Aa

C’est ce qu’a répété, le président Loukachenko, “si ce chantage continue nous nous abriterons dans des bunkers, mais nous ne céderons pas”, a t-il déclaré. A trois jours de l’expiration de l’ultimatum lancé par Gazprom à Minsk, les discussions sur les tarifs sont toujours bloquées. Des négociateurs supplémentaires ont pourtant été dépêchés à Moscou dans l’espoir d’arracher un compromis de dernière minute. Les clients européens de Gazprom, menacés par ricochet par cette crise se montrent cependant rassurants.

Le ministre de l‘économie polonais a ainsi indiqué que son pays disposait de stock d’1 milliard et demi de mètres cubes de gaz, de quoi satisfaire le marché durant 40 jours, au cas où il y aurait des problèmes d’approvisionnement. le Bélarus affirme qu’il ne permettra pas le transit du gaz russe par son territoire en l’absence d’un accord avec Moscou. Gazprom propose à Minsk de payer 105 dollars les 1 000 mètres cube de gaz, contre 46 dollars actuellement.